FormationVie associative

Sensibilisation au handicap auprès de collègiens

By 16 janvier 2019 janvier 29th, 2019 No Comments
Dans le cadre du label « Génération 2024 », le Comité Régional Olympique et Sportif Auvergne-Rhône-Alpes souhaite faire partager l’olympisme et ses valeurs auprès des jeunes présents sur notre territoire.

La Ligue Auvergne-Rhône-Alpes du Sport Adapté a été sollicité pour animer une sensibilisation au handicap et au milieu fédéral Handisport et Sport Adapté auprès d’élèves de classe de cinquième du collège Louis Aragon à Vénissieux (69).

Les objectifs étaient de faire partager les valeurs du sport pour tous et de l’olympisme et de sensibiliser les jeunes au handicap en pratiquant une activité physique et sportive en inclusion.

Pour cela, Marion PACE et François-Xavier GIRARD, CTF au sein de la Ligue se sont rendus sur place sur quatre journées : la semaine du 10 décembre 2018 ainsi que le jeudi 10 janvier 2019. Ils ont été accompagnés par Monsieur Emeric GUINAUT et l’ensemble de ses collègues, professeurs d’EPS.

Programme :

  • 10h30 – 12h :
    • Présentation de la FFSA, de la FFH et de l’olympisme
    • Présentation du handicap
  • 13h30 – 15h15 :
    • Pratique de jeux collectifs de coopération (kinball et tchoukball) et de l’escalade en inclusion avec des personnes en situation de handicap mental et/ ou psychique
    • Pratique du goalball avec mise en situation de handicap visuel
  • 15h15-15h30 : Retour et ressentis

Plus de 130 jeunes de six classes différents ont participé à cette sensibilisation, en mixité avec 14 personnes en situation de handicap mental et/ou psychique provenant de deux Centres d’Activités de Jour (L’Île Barbe et Les Villanelles à Caluire) et de deux Institut Médico-Educatif (Les Marguerites à Genas et Jean-Jacques Rousseau à Vénissieux).

Les collégiens se sont montrés très intéressés et ont posé beaucoup de questions pour comprendre le sujet. Beaucoup ont même pu réinvestir les notions abordées au travers d’exemples de leur vie quotidienne, leur permettant de mieux comprendre ce qu’ils avaient pu vivre ou voir autour d’eux.

Lors de la pratique des activités physiques et sportives, des groupes d’une dizaine d’élèves en mixité avec 7 à 10 personnes en situation de handicap mental et /ou psychique ont été formés. Les élèves ont été bienveillants et ont participé en inclusion sans réticence majeure, chacun avec son approche personnelle (timidité, aisance, peur à estomper, etc.). Les personnes en situation de handicap ont pu être en lien direct avec les collégiens et tous ont pu échanger ensemble leurs ressentis et émotions dans la pratique des activités de l’après-midi. Ils ont pu construire une histoire commune permettant de relativiser le handicap et permettant également à chacun d’être valorisé dans la pratique de l’activité.

Les élèves ont également pu se mettre à la place d’une personne avec un handicap en se bandant les yeux.

Ces journées d’échanges et de partage auront permis aux jeunes collégiens de développer leurs connaissances sur le milieu fédéral et associatif ainsi que sur le handicap et susciter l’intérêt de se mobiliser auprès des personnes en situation de handicap.

X