Haut niveau

Nicolas VIRAPIN, des podiums internationaux à tous niveaux!

By 25 février 2019 No Comments

Durant la semaine du 4 au 10 février, Nicolas Virapin a été mis à l’honneur à 3 reprises :

  • à l’Insep, lors de la Soirée des Champions
  • à la mairie de Grenoble, il est élu Sportif de l’année toutes catégories confondues lors des Trophées des Sports
  • au CDSA 38, lors de l’Assemblée générale

L’occasion idéale pour évoquer son parcours personnel et sportif !

BIOGRAPHIE

Nicolas Virapin est né en 1986 à Grenoble, un an avant la création de l’ALESA, club de Sport Adapté basé à Echirolles (38).

Porteur de trisomie 21, il a été scolarisé en maternelle, en CLIS, en UPI puis à l’IME Henri Daudignon.

Très jeune, il découvre la pratique sportive : dès 6 ans, en judo en milieu ordinaire puis à 9 ans, la natation.

Dans le même temps, son papa d’origine réunionnaise brille sur le marathon et les courses sur route. Nicolas participe à ces occasions à de nombreuses courses enfants dont par exemple le Cross des Châtaignes, le cross des FAG, etc.

Dès sa création, l’Alesa affirme sa vocation compétitive en inscrivant des sportifs sur le maximum de championnat. En novembre 2001, Nicolas participe à son premier Championant de France en natation à Chalon-sur-Saône. Il concoure sur le 100m nage libre, le 50 m papillon et le relais 4 x 100 m 4 nages.

En 2002, la section athlétisme cherche un entraîneur et son papa se propose. Nicolas arrête alors la natation pour se lancer dans cette nouvelle discipline : sprint et fond. Il est présent au Championnat de France de Cross à Nîmes, même s’il n’est pas vraiment adepte des longues distances.

Un drame familial intervient en 2003 avec le décès subit de son papa. La même année, il y a des démissions au sein du Conseil d’administration de l’Alesa et sa maman, Catherine Virapin, y est admise en tant que responsable de l’activité athlétisme. Nicolas abandonne alors le judo et désormais se consacrera uniquement à cette discipline sur le 100 m et le saut en longueur, la FFSA (Fédération française Sport Adapté) limitant le nombre d’épreuves auxquelles il est possible de participer lors des compétitions.

En 2004, lors d’un championnat régional, il court le 100 m en 13“85 ce qui en fait le meilleur performeur du club sur la distance. Il va enchaîner les bonnes performances, les podiums lors des championnats Régionaux et de France, ce qui le conduira à atteindre le niveau de la première division.

Bien qu’il ne cesse de progresser, s’il parvient régulièrement à atteindre les finales de la D1 aussi bien au 200m qu’en longueur, il ne remporte pas de médailles mais il se fait remarquer en étant le seul sportif français porteur de trisomie à atteindre ce niveau. Cette situation s’explique par le fait que les personnes trisomiques sont inéluctablement confrontées à des limites physiques et physiologiques qu’elles ne peuvent dépasser.

Avec l’équipe de l’Alesa, Nicolas a fréquenté tous les stades lors des championnats de France : Brest, Paris, Chalon sur Marne, Le Mans, Nantes, Nîmes… et en Isère à Moirans en 2013.

Repéré grâce à ses performances, il est sélectionné pour intégrer l’équipe de France Sport Adapté T21 qui se rend à Florence en 2016 et qui va disputer des épreuves de natation, tennis de table et d’athlétisme. Nicolas est le seul sélectionné dans cette discipline. Totalement inconnu au niveau international, il se révèle en étant triple médaillé : or en longueur et en combiné et bronze au 100 m.

Ses résultats lui valent d’être reconnu Sportif de Haut-Niveau par le Ministère des sports au même titre et dans les mêmes conditions que les sportifs valides.

Il enchaîne alors les rendez-vous internationaux avec la même réussite.

Nicolas VIRAPIN (2)
Nicolas VIRAPIN (2)
Nicolas VIRAPIN (2)
PALMARÈS

2017 :

  • Championnat d’Europe SU DS (T21) à Porto : 3 médailles d’or et une médaille d’argent

2018 : 

  • Championnats du monde INAS à Val de Reuil : 4 médailles d’or dans sa catégorie T21
  • Jeux Européens INAS à Paris : 4 médailles d’or
  • Championnats du Monde à Madère : 3 médailles d’or (longueur, 200 m, triathlon) et 1 médaille de bronze au 100 m

Record du monde :

  • record du monde SU DS (T21)
    • en longueur avec un saut à 4 m 74 en cours d’homologation
    • en combiné avec 2 350 points
  • record d’Europe sur le 200m en 28“66
ENTRAÎNEMENT SPORTIF

Pour parvenir à ces résultats, Nicoles est bien entouré. Licencié à l’Alesa en Sport Adapté et à l’EAG/ASPTT à la Fédération Française d’Athlétisme, il bénéficie de séances personnalisées le jeudi et le vendredi avec son coach Fred Mangue en plus de son entraînement à l’Alesa le mercredi.

Travailleur à l’ESAT du Clos d’or dans lequel il est intégré depuis ses dix-neuf ans, il dispose d’une demi-journée d’entrainement le vendredi matin grâce à son statut de sportif haut niveau et une convention signée entre l’ESAT AFIPH et la FFSA.

L’année 2019 va l’amener à poursuivre son périple avec comme objectif ultime la sélection pour les Global Games INAS qui auront lieu en Australie à Brisbane afin d’y obtenir des médailles et améliorer ses records.

ZOOM SUR LES COMPÉTITIONS

Dans le Sport Adapté comme dans les autres fédérations, il existe une hiérarchie des compétitions : championnat départemental, régional, de France mais aussi des sélections pour s’affronter sur le plan européen et mondial.

L’IPC (International Paralympic Commitee) supervise et gère ce qui concerne le para-olympique et l’INAS (International Sports Federation for Persons with intellectuel Disability) organise des championnats mondiaux et continentaux.

« Dans l’absolu, les trisomiques pourraient participer aux Jeux para-olympiques » selon le président de la FFSA et de l’INAS Marc Truffaut « soit dans les catégories réservées aux déficients intellectuels, soit dans la catégorie des personnes de petite taille, mais les trisomiques cumulent souvent les deux handicaps. C’est encore actuellement inenvisageable d’où la création d’une compétition spécifique « les Trisome Games » ».

X